Logo Fred

soutien pour les parents

Votre ado et vous

Conseils pour mieux comprendre son ado

Votre jeune grandit et voilà qu’il franchit allègrement le cap de l’adolescence avec son lot de sorties avec ses amis et …qu’on veuille se l’avouer ou non, ses premières consommations d’alcool.

Or le diabète de type 1 ne fait pas si bon ménage avec les boissons alcoolisées. Consommé en excès, l’alcool peut provoquer des hypoglycémies sévères. Mélangé à du jus (cocktails), il peut provoquer des hyperglycémies. C’est également le cas de certaines boissons à la mode.

Que faire pour empêcher un désastre tout en laissant votre jeune vivre sa
vie d’ado ?

Guider plutôt que juger

Entouré de ses ami(e)s, votre jeune va décider, ou pas, de sauter le pas et de consommer ses premières boissons alcoolisées. Il ne faut pas se le cacher. Vous ne serez pas là pour l’en dissuader. Le mieux est de guider votre jeune afin que, quelle que soit la décision qu’il prendra, il n’ait pas à en pâtir.

L’alcool, votre ado et vous

Calculer soigneusement sa consommation

Comme on compte ses glucides, il faut savoir aussi compter sa consommation d’alcool. Un garçon ne devrait pas dépasser une consommation à l’heure tandis qu’une fille devrait se limiter à une aux deux heures, pour laisser le temps au foie de métaboliser l’alcool et ne pas s’intoxiquer.

Rappeler que le glucagon ne peut pas traiter efficacement les hypoglycémies provoquées par l’excès d’alcool

Il faut à tout prix éviter les concours où on cale l’alcool. L’alcool pris en quantité exagérée, en plus des risques d’intoxication, peut provoquer des hypoglycémies sévères. Il vaut mieux limiter sa consommation et boire lentement pour la faire durer.

Avertir un ami qu’on est diabétique

Quand on sort en groupe, c’est important que quelqu’un puisse reconnaître une hypoglycémie et sache comment réagir.

Avoir toujours sur soi son kit d’injection et de surveillance

Quand on sort, on devrait toujours avoir son matériel afin de se tester et/ou de réagir adéquatement si nécessaire.

Prévoir des collations quand on boit

Manger aide à mieux métaboliser l’alcool. Il serait bon de penser à prendre son repas avant de sortir et d’emporter des en-cas et des suppléments de sucre pour accompagner la boisson.

Penser à vérifier la glycémie avant, pendant et après la consommation d’alcool

Ce n’est peut-être pas cool mais c’est un bon moyen d’éviter les problèmes.

Continuer à surveiller la glycémie même 24 heures après l’ingestion

L’alcool consommé le soir, peut augmenter le risque d’hypoglycémie le matin dans le cas du diabète de type 1, d’après une étude publiée dans la revue “Diabetes Care”.

De plus, il est souvent difficile de départager les signaux liés à l’absorption d’alcool de ceux de l’hypoglycémie (changements d’humeur, étourdissements, démarche chancelante, vision brouillée).

Votre jeune a un peu forcé la dose ?

C’est important qu’il se sente suffisamment en confiance pour le dire s’il s’est laissé dépasser par les événements afin que vous puissiez prendre sa glycémie avant qu’il ne se couche et vous assurer que tout va bien.

Quelques petites astuces pour pallier les complications :

  • Penser à réduire l’insuline à longue action ou le débit de nuit d’environ 30%
  • Vérifier les cétones si la glycémie est très haute ou si le jeune vomit

Merci au Dr.Geoffroy pour ses précieux conseils !