Logo Fred

soutien pour les adolescents

Drogues, tatouages et piercings

Quels sont les effets sur mon diabète ?

Le fait de consommer peut affecter ton jugement et t’empêcher de prendre les bonnes actions face à ton diabète.

Drogues

Ton équipe médiale est réaliste : elle sait que l’usage de drogues est un phénomène relativement fréquent. Si tu souhaites en parler à ton infirmière ou ton médecin, ne te gêne surtout pas. Tu ne seras pas le premier ni le dernier. Aucun jugement ne sera fait sur ta situation personnelle.

Ah oui, sais-tu que tu peux voir l’infirmière ou le médecin seul ? Ne sois pas mal à l’aise d’aviser tes parents que tu aimerais faire la première partie de l’entrevue sans eux. Si tu souhaites que certains éléments ne soient pas abordés avec eux, ils ne seront pas au courant.

Voici quelques informations de base pour t’aider à y voir plus clair.

Les drogues n’ont aucun effet direct sur le diabète (ex : complications), mais ont tout de même des effets indirects.

De façon générale, les drogues ont plus de désavantages que d’avantages.

Voici ces effets indirects sur le diabète :

  • Le fait de consommer peut affecter ton jugement et t’empêcher de prendre les bonnes décisions face à ton diabète
  • Le fait d’être un peu « parti » te fera peut-être oublier ta routine habituelle, sauter des doses d’insuline ou des glycémies
  • Tu seras peut-être moins à l’affût de tes signes d’hypoglycémie et tu ne réagiras pas correctement pour les traiter
  • Certaines drogues diminueront ton appétit et augmenteront les risques d’hypo, par exemple le speed
  • D’autres augmenteront ton appétit et tes glycémies seront plus élevées, comme la marijuana

Si tu consommes des drogues douces, le fais-tu sur une base occasionnelle ou quotidienne ? Si tu les consommes sur une base quotidienne, pourquoi le fais-tu ? Parles-en au Clan Fred, on va t’écouter !

Ah oui, le Ritalin ! C’est bel et bien un médicament, mais c’est aussi une drogue quand ce n’est pas prescrit par un médecin. Mentionne-le à ton médecin.

En passant, tout médicament peut aussi être une drogue.

Savais-tu que ?

Il est important de différencier l’usage de drogues douces (pot, hash) des drogues dures (speed, coke, crystal, meth, LSD, etc.). Si tu consommes des drogues dures, parles-en à ton médecin. Il faudra s’assurer que cette pratique ne t’occasionne pas d’autres problèmes de santé.

Si tu es fortement gelé, tu omettras probablement ton insuline et les risques d’acidose sont élevés.

L’acidose requiert une hospitalisation immédiate.

Lorsque tu consommes

  • Vérifie ta glycémie souvent
  • N’oublie pas de vérifier tes cétones si ta glycémie est plus élevée que 15
  • Assure-toi que certains de tes amis savent que tu es diabétique et comment réagir si tu fais une hypo
  • Il est important que tu aies sur toi une identification comme quoi tu es diabétique

Piercings et tatouages

Si ton diabète est bien contrôlé, tu peux te faire un tatouage ou un piercing (je suis sûr que tu en auras parlé à tes parents). Les risques sont les mêmes que pour toute autre personne.

Cependant, si ton diabète est mal contrôlé en ayant, par exemple, une hémoglobine glyquée supérieure à 11, il y a des risques d’infection.

Si tu décides enfin de passer à l’acte, il est important que tu choisisses une boutique avec une bonne réputation, sinon :

  • Il y a risque d’infection si l’hygiène de la place laisser à désirer et que les instruments ne sont pas stérilisés correctement
  • Ainsi, si une aiguille pour faire les tatouages n’est pas stérilisée correctement, il y a un risque d’attraper une hépatite ou le VIH
  • Si tu développes une infection (rougeur, enflure, écoulement jaune ou vert), consulte rapidement un médecin

Source
Équipe de la section diabète
CHU Ste-Justine
Université de Montréal