G-H18DRF41HL

Quoi de neuf ?

Diabète de type 1 et COVID-19 : attention aux conclusions faciles

Il n’est pas possible de conclure que le coronavirus est responsable d’une augmentation de cas de diabète de type 1, contrairement à ce que laisse entendre une très courte étude publiée récemment par le journal médical JAMA Network Open, prévient une experte québécoise.

Il n’y a rien de nouveau à ce que le diabète de type 1 se manifeste dans la foulée d’une infection virale, qu’il s’agisse du coronavirus ou d’un autre virus, précise la Dre Mélanie Henderson, qui est pédiatre endocrinologue au CHU Sainte-Justine.

D’ailleurs, on voit une plus grande incidence [de diabète de type 1] dans les mois d’hiver au Canada lorsque les infections respiratoires sont plus fréquentes, a-t-elle souligné.

L’étude publiée par des chercheurs américains porte à conclure que les jeunes qui ont été infectés par le SRAS-CoV-2 étaient plus susceptibles que des jeunes non infectés de recevoir un diagnostic de diabète de type 1 un mois, trois mois ou six mois après leur infection.

Nos autres articles

Non classé

50 ans de Fred

La Fondation Ressources pour les Enfants Diabétiques accueille Frederick De Grandpré comme nouveau porte-parole pour sa 50e année Montréal, Québec – Mars 2024 C’est avec

En savoir plus